CDH34 - Réunion annuelle sur les droits des enfants

Intervention de la France

34ème Session du Conseil des droits de l’Homme

Réunion annuelle sur les droits des enfants

La protection des droits de l’enfant dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 sur le développement durable

La version prononcée fait foi.

Monsieur le Président,

La France souscrit à l’intervention de l’Union européenne et salue la tenue de ce panel annuel.

La France s’est fortement impliquée pour obtenir la prise en compte des droits de l’enfant dans les objectifs du développement durable. Leur prise en compte dans la mise en œuvre des ODD constitue une opportunité majeure pour les renforcer.
L’inscription de la lutte contre les violences faites aux enfants en tant que cible spécifique de l’Agenda 2030 est à cet égard essentielle.

La France est particulièrement mobilisée pour faire reculer les violences dont sont victimes les enfants tant au niveau national qu’international.
La France a organisé le 21 février dernier une conférence ministérielle internationale sur la protection des enfants dan les conflits. Ce rendez-vous de haut-niveau a mis en évidence la responsabilité de la communauté internationale pour lutter contre l’impunité mais aussi pour donner aux enfants d’autres perspectives.
L’accès à l’éducation pour tous est à cet égard un objectif clé. La France a d’ailleurs fait de l’Ecole une priorité, tant au plan national qu’au plan international.

Au niveau national, la France a lancé il y a quelques jours, le 1er plan interministériel de lutte contre les violences faites aux enfants, en application de la recommandation faite à la France par le Comité sur les droits de l’enfant. Ce plan doit permettre de mobiliser la société dans son ensemble et de changer le regard porté sur ces violences pour lutter plus efficacement contre ce phénomène.

M. le Président, il est essentiel de mieux comprendre les phénomènes qui touchent les enfants dans le monde afin d’apporter des réponses efficaces qui prennent en compte la situation de tous les enfants. Il est également primordial d’associer pleinement les enfants à la définition puis à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques qui les concerneront.

M. le Président, soyez-assuré que la France restera mobilisée pour qu’une attention constante soit portée à la prise en compte des droits des enfants dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Je vous remercie./.

publié le 07/03/2017

haut de la page