François de Rose

Né le 3 novembre 1910 à Carcassonne (Aude), François de Rose a débuté en 1937 une carrière diplomatique qu’il a consacré aux problèmes de défense et aux questions nucléaires, tant à leurs applications civiles et militaires qu’à la recherche fondamentale.

Siégeant à la Commission pour le contrôle international de l’énergie atomique de l’ONU, créée à l’issue de la seconde guerre mondiale, François de Rose se lie d’amitié avec les plus grands scientifiques de l’époque avec qui il partage la conviction que la reconstruction de l’Europe passera notamment par la mise en commun des moyens scientifiques des Etats européens.

Il devient ainsi l’un des pères fondateurs du CERN dont il préside le Conseil d’administration de 1958 à 1960. Durant son mandat, il obtint notamment l’extension du CERN sur le territoire français.

En 1961, il est nommé adjoint au chef d’Etat-major général de la Défense nationale. En 1964, il est nommé Ambassadeur au Portugal. A son retour en France, en 1970, il est nommé Représentant permanent de la France auprès du conseil de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), fonction qu’il occupe jusqu’en 1974.

En 2012, François de Rose se réjouissait dans les colonnes du Monde de la découverte du Boson de Higgs, symbole de l’excellence européenne : http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/07/28/la-decouverte-du-boson-de-higgs-symbole-de-l-excellence-europeenne_1739655_3232.html.

Pour le 50ème anniversaire du CERN, François de Rose faisait part dans une lettre du bonheur et de la fierté d’avoir participé à ce fleuron de la recherche européenne : https://cern50.web.cern.ch/cern50/OfficialCelebration/DeRoseF-fr.pdf

François de Rose, Ambassadeur de France, s’est éteint le 23 mars 2014 à l’âge de 103 ans.

publié le 19/09/2015

haut de la page