Droits de l’Homme – 26ème EPU – Recommandations de la France au Zimbabwe

26ème session du Groupe de travail de l’Examen Périodique Universel
31 octobre - 11 novembre 2016

PNG Merci, Monsieur le Président.

Je voudrais tout d’abord saluer M. Emmerson D. MNANGAGWA, Vice-Président et Ministre de la Justice du Zimbabwe, ainsi que la délégation du Zimbabwe.

La France salue les mesures prises par le Zimbabwe depuis son premier passage à l’EPU en matière de droits de l’Homme, notamment l’adoption en 2013 d’une Constitution qui consacre les droits fondamentaux et la ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

  • La France souhaiterait faire les recommandations suivantes au Zimbabwe :
  • Instaurer un moratoire sur la peine de mort, comme première étape vers son abolition définitive ;
  • Poursuivre activement le travail de mise en conformité des lois et règlements en matière de droits de l’Homme avec les dispositions constitutionnelles de 2013 et prendre les mesures nécessaires pour garantir pleinement les libertés d’expression, de réunion et de manifestation pacifique ;
  • Prendre les mesures nécessaires pour que la Zimbabwean Human Rights Commission soit pleinement conforme aux Principes de Paris ;
  • Prendre toutes les dispositions institutionnelles et administratives nécessaires à l’adhésion à la Convention contre la torture et à la Convention pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ;
  • Ratifier le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, signé en 1998 ;
  • Renforcer la mise en œuvre des mesures prises pour lutter contre le travail des enfants ;
  • Abroger les dispositions légales qui prévoient la pénalisation des personnes LGBTI, en respect du principe de non-discrimination.

Je vous remercie./.

publié le 02/11/2016

haut de la page