Glossaire onusien à l’usage des néophytes.

JPEG

Siège des Nations unies à New York


(en cours de fabrication !)

Notre glossaire est disponible ci-après par ordre alphabétique :

3


38ème étage

dans le bâtiment principal du siège des Nations Unies à New York, le 38ème étage était occupé (avant les travaux actuels) par le bureau du Secrétaire général et de son cabinet. Lorsqu’on entend " cela vient du 38ème étage ", on comprend par métonymie que cela émane du bureau du Secrétaire général.

JPEG

Bâtiment principal des Nations Unies à New York
UN Photo/Mark Garten

3G
(Global Governance Group) Créé en 2009 à l’initiative de Singapour en réponse à la structuration du G20 au niveau des Chefs d’Etat, le 3G réunit 28 Etats non membres du G20. Il vise à faire entendre, à travers un dialogue constructif, la position des Etats non membres du G20 dans le processus décisionnel du G20. Il prône un G20 " plus consultatif, plus ouvert et plus transparent ", notamment à travers une concertation dans le cadre de l’ONU.

A

Absent
Se dit d’une délégation qui ne participe pas au vote. Elle peut être présente dans la salle, mais n’avoir pas le droit de voter ou bien faire le choix de ne pas user de ce droit.

Acclamation
Procédure par laquelle une conférence adopte une proposition sans vote, toutes les délégations ayant indiqué y souscrire, par exemple en applaudissant.

ALBA
(Alternative -Alliance depuis 2009- Bolivarienne pour les peuples de notre Amérique) L’ALBA a été créée en décembre 2004 sous l’impulsion du Venezuela et de Cuba pour faire contrepoids au modèle économique proposé par la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA). Elle vise à promouvoir la coopération entre les pays socialistes de l’Amérique latine et des Caraïbes dans les domaines politique, social et économique et pose l’Etat en moteur de développement économique et régulateur des marchés.
Neuf pays sont membres de l’ALBA : Venezuela, Cuba, Bolivie, Nicaragua, Honduras, Dominique, Equateur, Antigua-et-Barbuda, St-Vincent-et-les-Grenadines. Les pays membres de l’ALBA se coordonnent régulièrement aux Nations Unies sur les questions économiques et de développement.

Amendement
Changement à apporter à un texte (projet de résolution ou de décision, ou autre projet) en cours de discussion ou de négociation, formellement proposé par une partie autre que le ou les auteur(s) du texte initial.

AOSIS
Alliance des petits Etats insulaires. Groupe de discussion de 43 petits Etats insulaires et Etats côtiers de faible altitude qui intervient lors des négociations sur les changements climatiques et certaines autres conférences au sein du système des Nations Unies.
Pour consulter le site : ICI

Arria (ou " formule Arria ")
Lors des sessions et consultations du Conseil de sécurité, l’habitude veut que seuls les délégations, représentants des gouvernements et fonctionnaires des Nations Unies puissent s’exprimer. En 1992, lors de la crise en ex-Yougoslavie, l’ambassadeur du Venezuela Diego Arria avait contourné la difficulté en invitant les membres du Conseil de sécurité autour d’un café dans le Salon des délégués afin d’écouter le témoignage d’un prêtre bosniaque. Cette pratique s’est depuis généralisée : la " formule Arria " permet aux membres du Conseil de sécurité d’entendre, lors de rencontres informelles en dehors de sa salle, des personnes dont l’expertise paraît susceptible d’éclairer le Conseil dans les affaires qui l’occupent.

B

Burden-sharer (ou " partageur de fardeau ")
Désigne la délégation qui prend en charge, à l’Assemblée générale, la négociation d’un texte au nom de l’Union européenne lorsque cette délégation n’est ni la délégation de l’UE ni la délégation du pays qui a la présidence de l’UE.

C

C34 (ou Comité spécial des opérations de maintien de la paix)

C’est un comité de l’Assemblée générale établi en 1965 qui a pour mandat d’entreprendre chaque année une étude d’ensemble de la question des opérations de maintien de la paix.

Chapitre VII
Le Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, intitulé " Action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression ", permet au Conseil de sécurité d’imposer des mesures coercitives (sanctions, recours à la force), en cas d’échec du chapitre VI (qui traite du "règlement pacifique des différends"). Il est la clef de voûte du système de sécurité collective. On parle d’une " résolution sous chapitre VII ".

Co-parrain (ou co-auteur ou co-sponsor)
Les co-parrains sont les Etats membres qui s’engagent par leur parrainage à voter en faveur d’une résolution. Leurs noms figurent en tête du texte.

Comité de l’information
Comité chargé dans le cadre de l’Assemblée générale des questions concernant les politiques et activités de l’Organisation des Nations Unies dans le domaine de l’information.

Comité de sanctions

Organe subsidiaire du Conseil de sécurité créé par celui-ci en vertu d’une résolution qui fixe ses objectifs et son mode de fonctionnement. Chaque comité est composé de tous les membres du Conseil de sécurité et présidé par le représentant permanent d’un membre non-permanent du Conseil de sécurité choisi par consensus. Un comité de sanctions porte le nom de la résolution qui l’a créé (ex : comité 1737 sur l’Iran, comité 1970 sur la Libye). Les comités de sanctions sont parfois assistés d’un panel d’expert (ex : le comité 1737, ou le comité 1718 sur la Corée du Nord). Les sanctions peuvent prendre la forme de sanctions économiques et commerciales générales ou de mesures plus ciblées (embargos sur les armes, interdictions de déplacement, gel des avoirs).
Commissions de l’AG

En raison du nombre important de questions qu’elle doit traiter, l’Assemblée générale des Nations Unies a réparti les points inscrits à son ordre du jour entre six grandes commissions. Les résolutions adoptées en commissions sont ensuite adoptées en séance plénière.

- La première Commission traite des questions de désarmement et de sécurité internationale.
- La deuxième Commission traite des questions économiques et financières.
- La troisième Commission traite des questions sociales, humanitaires et culturelles.
- La quatrième Commission dite " Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation " traite de tous les sujets qui ne relèvent pas des autres commissions.
- La cinquième Commission traite des questions administratives et budgétaires.
- La sixième Commission traite des questions juridiques.

Commission de consolidation de la paix des Nations Unies
Organe consultatif subsidiaire intergouvernemental du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies, créé en 2005. Elle a pour objectif d’institutionnaliser et de systématiser les liens entre le maintien de la paix, les opérations d’après-conflit et le réseau international d’assistance et de mobilisation des donateurs.
Pour en savoir plus sur le maintien de la paix : lire ICI

Consensus
On dit qu’un texte est adopté par consensus lorsque que l’ensemble des membres de l’organe chargé de prendre la décision donnent leur accord tacite. Il n’y a donc pas de recours au vote. On distingue ainsi le consensus de l’unanimité qui est un accord explicite, lors d’un vote, de tous les votants. En résumé : un consensus est obtenu sans vote lorsque personne ne s’oppose à une décision et une unanimité lorsque tout le monde l’approuve par un vote.

Conseil de sécurité : les types de réunions

Débat public Un débat public, par opposition à une session privée, est un débat qui est diffusé en direct sur le site des Nations Unies, par le biais de UNWebcast, UN TV puis sous la forme de verbatim.

Session privée Le débat n’est pas ouvert au public. Le verbatim de la réunion est conservé uniquement par le Secrétariat des Nations Unies et n’a pas vocation à être diffusé.

Débat ouvert (ou session ouverte) Un débat ouvert du Conseil de sécurité est un débat où des Etats non membres du Conseil ou des observateurs peuvent participer.

Débat fermé Le débat est réservé aux seuls Etats membres du Conseil et, le cas échéant, aux parties directement concernées.

Exposé (ou Briefing) Présentation de rapports réguliers par un membre du secrétariat (Secrétaire général, secrétaires généraux adjoints, représentants spéciaux ou envoyés spéciaux) devant le Conseil de sécurité.

Consultations réunions informelles entre les représentants permanents des Etats membres du Conseil de sécurité sur des sujets inscrits à l’ordre du jour. Elles sont à huis-clos, se déroulent dans une salle annexe et ne font pas l’objet d’un procès-verbal.

à suivre...

publié le 20/04/2015

haut de la page