Journée internationale de l’aide humanitaire (19/08/2016)

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, la Mission permanente de la France auprès de l’ONU à Genève rend hommage à l’engagement des travailleurs humanitaires qui, dans des conditions de plus en plus difficiles et souvent au péril de leur vie, portent secours aux populations dans le besoin.

JPEG
Il est de notre responsabilité collective d’œuvrer pour que ces actes ne restent pas impunis et pour assurer aux travailleurs humanitaires un environnement aussi sûr que possible.

Dans le contexte actuel -plus de 60 millions de déplacés à travers le monde- la France est mobilisée pour leur venir en aide, aux côtés des agences des Nations unies, de l’Union européenne et des organisations humanitaires, avec l’appui des collectivités territoriales et des entreprises.

La France continuera de défendre avec détermination la sécurité des personnels humanitaires, notamment au sein des instances internationales.

Au cours des 19 dernières années :
(source : Commission Européenne)


- 1451 travailleurs humanitaires ont été tués dans l’exercice de leur fonction.
Dans leur travail quotidien, les humanitaires peuvent faire face à de nombreux dangers, tels que des embuscades routières, des raids armés et la détention.
JPEG

- 1353 travailleurs humanitaires ont été blessés en apportant une aide humanitaire.
La plupart des blessures se sont produites en Afghanistan, au Soudan, en Somalie et au Soudan du Sud.
JPEG

- 1076 travailleurs humanitaires ont été kidnappés en aidant des personnes dans le besoin.
Le kidnapping des travailleurs humanitaires se produit principalement sur la route, sur les sites des projets et dans leurs bureaux.
JPEG

Les grand principes humanitaires :
19 août, la Journée mondiale de l’aide humanitaire.
Revoyons de plus près les 4 principes humanitaires que suivent les travailleurs humanitaires lorsqu’ils aident les personnes dans le besoin.
Les connaissez-vous tous ?
► Humanité : nous devons répondre à la souffrance humaine où qu’elle se trouve.
► Impartialité : nous ne discriminons pas ceux qui ont besoin de notre aide.
► Neutralité : nous ne prenons pas parti dans les hostilités.
► Indépendance : nous ne servons aucun but politique, militaire, économique ou autre.

En savoir plus :
- Commission Européenne : Aide Humanitaire et Protection Civile

publié le 19/08/2016

haut de la page