Journée internationale des femmes et des filles de sciences

La science et l’égalité entre les sexes sont indispensables pour réaliser les objectifs de développement durable et le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

JPEG

Afin d’obtenir l’accès et la participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 11 février Journée internationale des femmes et des filles de science (résolution A/70/474/Add.2). Cette résolution est également en lien avec l’objectif du développement durable n°5 : parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.

La Mission permanente de la France salue l’initiative Oui, je suis une scientifique de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) visant à valoriser l’expérience et l’opinion des femmes travaillant au sein de cette institution.

La Mission permanente de la France à Genève est particulièrement impliquée sur le sujet de l’égalité femmes/hommes.

La Mission permanente de la France, représentée par l’Ambassadeur Elisabeth Laurin, fait également partie des « Champions » de l’initiative « International Gender Champions ». Dans le cadre la première année de l’initiative, la Mission permanente s’est engagée à :

  • soutenir les résolutions du Conseil des Droits de l’Homme promouvant l’égalité homme femme dès lors qu’elles comprennent un langage suffisamment ambitieux et promouvoir l’égalité hommes-femmes dans nos positions et prises de parole publiques à Genève,
  • veiller à l’égalité des genres dans les propositions formulées à nos autorités pour les candidatures d’experts français.

L’action de la Mission permanente en faveur de l’égalité femmes/hommes est soutenue et elle continuera d’œuvrer au sein de toutes les instances de la Genève internationale pour apporter des réponses concrètes à la réalisation de l’ODD 5 de l’Agenda 2030.

publié le 13/02/2017

haut de la page