ONUSIDA - 38ème Conseil de coordination de programme

Le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a tenu du 27 au 30 juin son 38ème conseil de coordination de programme.

JPEG
Ce Conseil était le premier après l’adoption de la stratégie d’ONUSIDA pour la période 2016-2021 et l’adoption d’une déclaration politique ambitieuse pour la lutte contre le VIH/SIDA lors de la réunion de haut niveau qui s’est tenue à New York sous l’égide des Nations unies le 10 juin dernier.

La stratégie 2016-2021 « Fast tracking to zero », s’insère dans le cadre du nouvel élan mondial des Objectifs de Développement Durable. Son objectif est de mettre fin à l’épidémie du VIH/sida d’ici à 2030.

Le Conseil a également échangé sur des questions de financement, notamment pour la mise en œuvre de cette stratégie, ainsi que de la question cruciale des effectifs en personnel de santé.

A l’occasion de ce Conseil, la France a annoncé une augmentation de 35% de sa contribution à ONUSIDA pour l’année 2016. Elle a également réaffirmé l’importance de renforcer la dynamique de la riposte au sida de façon urgente et concerté, et plaide à cet égard en faveur de plus grandes synergies avec les autres acteurs engagés dans cette lutte, et plus particulièrement UNITAID et le Fonds Mondial.

L’accélération de la réponse au VIH et le déploiement d’actions concrètes en direction des populations les plus touchées reste pour nous la priorité pour l’atteinte en 2020 des cibles de prévention, du traitement et de droits humains (zéro discrimination).

Nous ne pourrons en finir avec le VIH sans l’indispensable élimination, partout, des violences, de la discrimination et de la stigmatisation, dont continuent d’être victimes les populations clés, ainsi que les femmes et les jeunes filles.

Les résultats de ce Conseil alimenteront la 21ème conférence internationale sur le sida, qui se tiendra à Durban (Afrique du Sud) en juillet.

publié le 08/07/2016

haut de la page