Orientation sexuelle et identité de genre

M. Vitit Muntarbhorn, expert indépendant sur la protection contre la violence et la discrimination basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre organise une consultation publique les 24 et 25 janvier au Palais des Nations à Genève.

JPEG

Lors de ces consultations, les Etats membres, les agences onusiennes, et les autres parties prenantes auront l’opportunité d’échanger avec l’expert indépendant sur la définition du cadre de son travail, de ses priorités, et de ses méthodes de travail.

La France déplore que dans un trop grand nombre de pays encore, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) continuent d’être victimes de harcèlement, d’actes de torture, d’arrestations arbitraires, voire de meurtres, en toute impunité.

La lutte en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité est un sujet prioritaire pour la France. À ce jour, l’homosexualité reste pénalisée dans près de 76 États, dont cinq prévoient la peine de mort.

La France soutient l’objectif d’une dépénalisation universelle de l’homosexualité et travaille activement sur ce sujet avec ses partenaires et les ONG afin de définir l’approche qui permettra d’assurer la probabilité d’un succès à toute initiative aux Nations Unies (élargir des coalitions, construire des séquences utiles, sensibiliser sur le terrain).

publié le 24/01/2017

haut de la page